"Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou par un autre tour de folie de n'être pas fou." (Blaise Pascal, Pensées,1670)
"On devrait exiger de chacun un certificat de folie passagère." (Achille Chavée.)

Rour visionner le diaporama complet, couper puis coller le lien suivant sur google

http://www.kizoa.fr/slideshow-maker/d31358790k4772841o1/galerie-des-collines-folie-passag%C3%A8re

 

P10703193

P10703442

CARTON_FOLIE_PASSAGERE_444

AFFICHE_FOLIE_MM

INVITATION_FOLIE_PASSAGERE

José HUBERT a le plaisir de vous inviter au vernissage - cocktail de l’exposition :

« Folie passagère »

D. Fauville, M. Jamsin, J. Jauniaux

invité : Pierre Boidron

le samedi 20 février de 17 à 21 heures

20/02/2016 – 10/04/2016

Ouvert les samedis et dimanches de 14 h. à 17 h.,

ainsi que sur rendez-vous.

"FOLIE PASSAGERE" : Daniel FAUVILLE, Michel JAMSIN, Jacques JAUNIAUX, des artistes polyvalents et chevronnés, ont accepté d'exposer ensemble à la Galerie des Collines.

Pierre BOIDRON, un artiste amateur, totalement inconnu, est l'invité du moment. En son temps, il a survécu à un grave problème puis s'est mis à peindre avec passion, sans avoir été influencé par un apprentissage artistique préalable. Ses compositions à l'acrylique, colorées à souhait, sont naïves et apparaissent le "juste" reflet d'élans affectifs sans attentes particulières, sinon celles d'exprimer ce qu'il a sur et dans le cœur en tant qu'être humain sensible.

La présentation d'un amateur parmi des professionnels pourrait surprendre les puristes. Il ne s'agit pas de le valoriser inconsidérément et de générer des illusions chez celui-ci ou d'inciter à des propos inopportuns dans "le milieu". En tenant compte de l'attitude affective inhabituelle de ce passionné et en installant ses compositions - qui sont ce qu'elles sont - d'une certaine manière comme elles apparaissent dans son appartement, notre intention est de contextualiser sa créativité particulière. La confrontation avec l'imagination de professionnels, et les productions qui en ressortent, induit un questionnement intéressant : "Qu'est qui fait la différence entre un artiste professionnel et un amateur qui produit de façon régulière, jusqu'à en faire la décoration principale de son lieu de vie ? " "Pourquoi telle œuvre interpelle, plait, déplaît, déstabilise ?" " Quelle est la place de l'intuition et de la technique au niveau du processus créatif, fondement de l'expression artistique ?" 

La Galerie des collines se veut non seulement un espace de présentation, mais également un lieu de réflexion et d'échange avec les visiteurs. 

Le thème " Folie passagère" peut être vu sous différents éclairages : des " passages à l'acte" singuliers, un peu fous, résultats d'un "lâcher-prise" momentané. Mais, il y a aussi les folies des autres, des spectateurs, des regardeurs qui peuvent leur être "réfléchies" comme dans le plus révélateur des miroirs. Et chaque fois des représentations singulières de préoccupations diverses, universelles. 

Chacun des artistes propose au moins cinq œuvres (peintures, gravures, ou sérigraphies), dont un grand format et une série de sculptures, en terre cuite pour JAMSIN, en bronze et fonte oxydée pour FAUVILLE, et tout un peuple de petits sujets en bronze chez JAUNIAUX 

D. FAUVILLE montre des formes de plus en plus épurées. Il plonge le regardeur dans des atmosphères magiques, surnaturelles. Son émerveillement est celui de l'enfance : « J’exprime ce que je ressens pour entretenir une forme de mémoire universelle consignée dans des formes simples, avec des matières simples dénuées de toute sophistication".

M. JAMSIN laisse à voir une "picturalité" intense, des contrastes marqués. Sa peinture et sa sculpture sont émotionnelles. L'humour et la poésie animent certaines compositions : l'existence humaine est certes tragique, mais ne faut-il pas éviter de la rendre dramatique ? Une compositions de 2015 qui peut apparaître comme un clin d’œil fait à Jan FABRE et à sa tortue trônant sur les hauteurs de Namur va dans ce sens.

J. JAUNIAUX présente de nombreuses petites sculptures en bronze formant un peuple singulier. Il invite à saupoudrer la vie d'une certaine dose d'épicurisme et de dérision. L'artiste n'y va pas par quatre chemins pour révéler ses intentions en abordant le sexe et la mort afin d’interpeller, de questionner, sur le passé, le présent, et le futur.

P10701062

 

P10701082 

GALERIE des COLLINES 

79 rue du Moulin – 5680 Vaucelles (Doische, Givet)

00 32 496 952 413    hubertjose2004@yahoo.fr

http://www.galeriedescollineshubert.com