René HUIN, abstraction construite du 28/04 (vernissage 18 h.) au 03/06.

Pour voir le diaporama: cliquer sur le lien:  Film Montage : René HUIN à la Galerie des Collines, Mai 2018

Cliquer sur les liens:   HUIN_AFFICHE    CARTON_3_ABSTRACTION_HUIN_FRANCE         HUIN_AFFICHE_FRANCE_EXPOSITION

P1100047 (2)

Bonjour, 
Pour ceux qui le désirent : visite de l'exposition au château de HIERGES "Aspect de la mouvance construite en France". Départ de la Galerie des Collines à 16 h 15. Entrée par le chemin privé du château près du cimetière de VAUCELLES (à gauche sur la route VAUCELLES - HIERGES).
Ouverture de la Galerie des Collines à 18 h pour le vernissage-cocktail des deux  expositions sur l'art construit dont la présentation des oeuvres de René HUIN.
Comme d'habitude, et uniquement sur réservation au 00 32 496 952 413 ou hubertjose2004@yahoo.fr, repas à la Causerie des Lilas à HIERGES dans l'ambiance décontractée et festive habituelle.
Au plaisir de vous rencontrer.
José HUBERT
0032 496 952 413
 
René HUIN « abstraction construite »
du 28 avril au 3 juin, le week-end de 14 à 17 h.
(sur rendez-vous à partir du 19 mai) 

 ( vernissage - cocktail le 28/04 : 18 h. – 20 h. présentation à 18 h. 30 )

René HUIN est un adepte de l’art construit belge. Il a abandonné totalement la figuration. Il présente des peintures abstraites de composition géométrique. Epuration, précision, harmonie, couleurs vives, nuances, lumière, en résumé l’expression d’une extrême sensibilité.  Son seul véritable souci d'artiste, au bout du compte, c'est la composition : la recherche du juste équilibre des surfaces et des formes. L’artiste l’affirme : « Ce sera ma dernière exposition en solo ». Il a été lauréat du prix Octave Castaigne en 1952, professeur à l’Académie des beaux-arts de Tournai, membre de l’Art Concret en Hainaut. 

René HUIN van 28 april tot 3 juni, een samenwerking met het Musée du Petit Format.

René HUIN werd geboren in 1933. Hij is een aanhanger van Belgische bouwkunst. Hij heeft de figuratie compleet verlaten. Het presenteert abstracte schilderijen met geometrische compositie. Zuivering, precisie, harmonie, felle kleuren, schakeringen, licht, kortom de uitdrukking van extreme gevoeligheid. Zijn enige echte zorg als kunstenaar, aan het eind van de dag, is compositie: de zoektocht naar de juiste balans tussen oppervlakken en vormen. De kunstenaar zegt: "Dit wordt mijn laatste soloshow". Hij ontving de Octave Castaigne-prijs in 1952, professor aan de Academie voor Schone Kunsten Doornik, lid van de Betonnen Kunst in Henegouwen.

René HUIN is a follower of Belgian built art. He totally abandoned figuration. It presents abstract paintings of geometric composition. Purification, precision, harmony, bright colors, shades, light, in short the expression of extreme sensitivity, the right balance of surfaces and shapes. The artist says :"This will be my last solo show". He was awarded the Octave Castaigne prize in 1952, professor at the Academy of Fine Arts Tournai, member of the Concrete Art in Hainaut.

CHÂTEAU de HIERGES

 ( http://www.chateaudehierges.com )

Aspect de la mouvance construite en France

du 28 avril au 13 mai

Le 28 avril, à partir de 16 h. 30, entrée par le chemin situé au cimetière de Vaucelles (à gauche en venant de Vaucelles) - si possible rendez-vous à la Galerie des Collines à 16 h 15 -, présentation à 17 h. suivi du cocktail à la Galerie des Collines à 18 h. 

Au Château de Hierges, les œuvres de 5 artistes français - Jean-François Dubreuil, Michel Jouët, Vera Molnar, Roland Orépuk, Dominique Romeyer -sont exposées. Elles ont été sélectionnées dans la collection permanente du Musée du Petit Format d’Art contemporain de Viroinval. Cette présentation de la démarche artistique qualifiée d’abstraction construite ou géométrique démontre que chaque créateur est capable d’imprimer sa touche personnelle à des compositions très diverses, dépouillées bien souvent, mais, toujours, habillement construites.

In Château de Hierges worden de werken van 5 Franse kunstenaars - Jean-François Dubreuil, Michel Jouët, Vera Molnar, Roland Orépuk en Dominique Romeyer - tentoongesteld. Ze zijn geselecteerd in de vaste collectie van het Museum voor kleinformaat hedendaagse kunst van Viroinval. Deze presentatie van het artistieke proces beschreven als geconstrueerde abstractie of geometrie toont aan dat elke maker in staat is om zijn persoonlijke toets te drukken op zeer uiteenlopende composities, vaak gestript, maar altijd, kleding gebouwd.

Au château, dès le 29/04, l’exposition est intégrée dans la visite.

Un partenariat Galerie des Collines, ASBL La JoncquièreMusée du Petit Format d’Art Contemporain, ASBL les Amis du Château de Hierges.

 
 
Qu'on se le dise: le samedi 26 mai à 19 heures à la Galerie, récital de Guy de Hainaut:
 
 "Chansons françaises des années 60"
 
sur réservation

HUIN Carton 119173892

P1100041 (2)

P1100045 (2)

P1100047 (2)

P1100053 (2)

P1100056 (2)

P1100059 (2)

P1100062 (2)

P1100063 (2)

 

Présentation du projet 

La Galerie d’art des Collines à Vaucelles, le château de Hierges et le Musée du Petit Format d’art contemporain à Nismes sont heureux de s’associer et de vous présenter le fruit de leur synergie : René Huin et Aspect de la mouvance construite en France.

Désireux de se positionner au plus près de son identité essentielle et de renforcer son caractère d’itinérance, le MPF s’est engagé dans ce projet permettant de faire un lien entre trois lieux et trois moments d’une même mouvance.

A Nismes, dans la salle permanente du Musée, une cinquantaine d’artistes internationaux déclinent différentes facettes de la Mouvance construite internationale depuis les années 80.

René Huin est un des grands représentants belges de ce courant et le MPF à la chance de pouvoir compter plusieurs de ses œuvres au sein de sa collection. La Galerie des Collines présente une sélection d’oeuvres appartenant à la collection personnelle de René Huin.  C’est une belle opportunité, l’artiste étant discret et exposant peu, de pouvoir admirer ses œuvres, tout en rigueur, silence et équilibre.

Enfin, le château de Hierges accueille dans sa tour renaissante, quelques aspects de la mouvance construite en France et montre les œuvres faisant partie de la collection du MPF de Jean-François Dubreuil, Michel Joüet, Roland Orepuk, Vera Molnar et Dominique Romeyer.

Le déploiement d’un tel panorama permet de mettre en évidence la richesse des démarches au départ des éléments fondamentaux de la peinture et du dessin que sont la ligne, la forme, la surface, l’aplat de couleur. Créativité personnelle et poésie émergent ainsi de façon étonnante au sein de ce courant qui pourrait paraître austère et rigide, la démarche artistique y revêtant souvent un aspect systématique et ne dédaignant pas recourir aux mathématiques et aux services de l’ordinateur.
 
René HUIN

Etendues sur plus de 65 années, les peintures de René Huin s’imposent d’emblée par le monumental silence qui se dégage d’elles. Quels que soient leurs formats réels, la puissance et la justesse de leurs proportions, les rapports entre celles-ci, les rapports des couleurs entre elles appellent l’œil à la grandeur, à la monumentalité. Et, par leur absolue évidence, par l’absence de toute anecdote, elles commandent le silence. Le spectateur reste surpris, confondu par la réflexion majeure portée sur les qualités intrinsèques de la peinture que l’abstraction géométrique peut développer dans des solutions plastiques illimitées.

Ordre, ordonnancement, rigueur : préambule à la recherche, à la composition, à l’exécution et à la poésie. Plus l’image est simple, plus la poésie est forte. Nous voici devant le point central, le mot clé qui sourd de chaque œuvre et la soude aux autres : la poésie. Car c’est bien de la poésie qu’il s’agit, c’est bien elle qui est le but à atteindre, le sens à satisfaire.

Dans sa quête – son besoin – d’atteindre la poésie, René Huin transcende les limites des accords avec le réel par la subtilité des rapports colorés, par les nuances et les agencements chromatiques de ses compositions.

 A 84 ans, il est au faîte d’une œuvre aussi abondante que riche de multiples qualités plastiques. Elles n’ont cessé de se démontrer au fil des années, faisant de son art du silence un art atemporel.

Parcourir son œuvre, c’est suivre l’évidence du lien qui les relie.

« Peinture concrète et non abstraite, parce que rien n’est plus concret, plus réel qu’une ligne, qu’une couleur, qu’une surface » écrivait Théo Van Doesburg.

C’est bien avec ces seuls éléments que sont réalisées les peintures présentées à la Galerie des Collines. Leur énergie interne est tendue et tenue par la couleur, par la portée dimensionnelle de la couleur, par les couches de couleur superposées jusqu’à l’obtention de leur saturation, de leur profondeur.

En composant avec les formes d’un vocabulaire réduit, la couleur pour elle-même se suffit aussi à elle-même. Elle est critère actuel et suffisant de beauté ; de la beauté débarrassée des accessoires et références à la réalité tangible.

Notre artiste joue et se joue des brillances et des matités, des rythmes des surfaces, de leurs formes, des (fausses) profondeurs, des transparences, des matières, des vibrations de valeurs par leur juxtaposition ; des espaces plans qui se fondent dans des arrière-plans, des illusions de profondeur ou de mouvement.

L’usage de la gouache, de l’acrylique, de l’huile, des encres ; les sérigraphies, les impressions en relief, les découpages … n’ont en rien modifié sa trajectoire. Chaque réalisation est une invitation à la contemplation, à la méditation, à l’introspection, au silence, conditions indispensables à vivre pour que fonctionne le réversible : la manifestation de la poésie et l’évidence de la beauté.

 Née il y a 100 ans, la mouvance construite est-elle comme la jeunesse, éternelle … ? puisqu’elle ne cesse de s’élargir et de se développer internationalement, en ce compris par l’usage des arts numériques.

Ce n’est pas le moindre atout de René Huin d’y participer et d’en avoir été, si longtemps et si fidèlement, une référence, un jalon, un maître.

Pierre Van Craeynest,

Vice-Président du Musée du Petit Format d’Art Contemporain