A la GALERIE DES COLLINES , 79 rue du Moulin 5680 VAUCELLES (DOISCHE).

L’exposition de vacances est prolongée.

A partir du 25 septembre 2021 (vernissage) : Pascal RUCCI et Jean-Yves STAFFE.

(les samedis et dimanches de 14 à 17 h et sur RDV, jusqu’au 14 novembre)

http://www.galeriedescollineshubert.com/       hubertjose2004@yahoo.fr

ESPACE et RECONNEXION

Pascal RUCCI, Jean-Yves STAFFE

Rucci SYNAPS 37 cm100 100

 A Staffe 'Territoires 004' - huile sur toile - 80 x 100 cm

Jean-Yves Staffe - installation 'Hommage aux Hopis 04' (élément en verre de 45 x 10 x 7 cm)

Pascal RUCCI

L’artiste présente des peintures de sa série inédite « SYNAPS ».

SYNAPS, en tant qu’espace inter neural, représente l’abstraction même de la connexion entre les cellules du cerveau où se créent la réalité, le renouveau, l’imaginaire et le sens. Par déclinaison, la série SYNAPS définit un concept dont l’épicentre est la rencontre entre gens et dont la peinture en devient le média.

Cette peinture abstraite, à l’acrylique, est composée de mouvements naturels et d’alliage de couleurs vives mais équilibrées crée elle-même un espace projectif où chacun apporte un sens nouveau à l’œuvre, suscite l’idée et la rencontre. SYNAPS est donc aussi par extension l’idée d’une reconnexion entre les gens et d’un retour vers un besoin fondamental chez l’homme : créer du sens mais dans l’idée d’échange, de confrontation et de partage.

Jean-Yves STAFFE

L’artiste présente des peintures de ses séries : « territoire, zone, secteur et région» et des pièces en verre.

Avec ses séries territoire, zone, secteur et région,  il nous invite à pénétrer dans un univers constitué de tissages et métissages où des ombres secrètes traversent le maillage comme une présence lointaine, fugitive.  A capter précisément où l’aura du passé soudain refait surface. 

L’intensité de la couleur à l’huile et la densité des traits constituent sur la toile des réseaux d’exploration très vastes.  Sur papier peint à l’acrylique, la relation tranchée entre la couleur et la luminosité confère à l’œuvre un côté vitrail qui incite l’œil à sortir de sa caverne (Claude Thoirain).

L’ensemble de l’exposition des deux artistes est infiltré par des pièces créées par Jean-Yves Staffe en verre ultra pur, transparent, utilisé en biotechnologie et en optique. Elles sont striées de fines marques colorées qui les transforment en totem (Claude Thoirain).  Elles invitent,à être dardées en profondeur au-delà de  la présence « à première vue » . Des pièces, qui telles des lunettes élargissent le regard sur un réseau mystérieux et son environnement.

En guise d’ouverture plus que de synthèse

Les artistes proposent la découverte de deux univers différents ; toutefois, ne sont-ils pas complémentaires ? Ils les revendiquent en les nommant et proposent donc une rencontre entre ceux-ci et celui, singulier, que le regardeur prendra le temps de projeter sur les œuvres présentées à son regard plus qu’à sa « simple » vue. De cette action conduisant à une rencontre, naît éventuellement un phénomène coloré d’une émotion particulière… le visiteur est « embarqué »…  éveillé, il a la possibilité de s’évader, de rêver.

Pascal Rucci nous invite à découvrir différentes compositions numérotées de sa série « SYNAPS ». Jean-Yves Staffe propose certaines peintures des séries « zone», « secteur », « région », « territoire ».

Dans sa peinture, Pascal Rucci utile le mouvement total, à la fois guidé et libéré, il est au cœur de l’action. SYNAPS représente un espace d’interactions, de reconnexions à partir de rencontres dont le média est la peinture.

« Dévisager » ces rencontres, donne l’occasion de projeter des intentions en scrutant autour de celles-ci  ce qu’il en est de notre espace intérieur et de ses connections avec ceux d’autres personnes et de l’environnement. Ne s’agit-il pas de donner du sens à notre présence au monde ?

Et c’est là que Jean-Yves Staffe intervient en nous faisant passer de zones en territoires. Le geste de l’artiste se fait plus lent, plus structuré, analytiquement parlant.  En proposant ses déclinaisons d’espaces extérieurs,  plus encore grâce à ses peintures sur papier à l’apparence de vitraux et ses structures en verre, il offre une opportunité pour qu’un regard pénétrant entre dans l’en-deçà ou l’au-delà de la représentation de nos environnements structurés.

A chaque visiteur, prenant le temps en regardeur patient, d’explorer les notions de consistance, de matière, de transparence, de connexion, d’intersection, d’interdépendance, d’espace de transmission, de proximité, de propagation aussi…

Les trois types de représentations proposés (série SYNAPS, espaces structurés, compositions en verre) ont été élaborés à partir de rencontres, de perceptions, puis de mises en relation par contact dans le lieu d’élaboration qu’est le cerveau des deux protagonistes, pour enfin, s’exprimer dans un espace de construction grâce à des mouvements qui semblent plus lents et maîtrisés consciemment pour l’un, plus rapides, plus naturel, plus inconscient sans doute pour l’autre, le tout dirigé de façon singulière.

Chacun pourra y envisager peut-être un fond de ressemblance ou du moins de cohérence, touchant à l’humanité, en tant que nature exprimée diversement de façon volontaire, automatique, spontanée, avec une dose de conscient et  d’inconscient, voire approchant la notion d’universalité de façon plus large et mystérieuse.

RUCCI SYNAPS (1)

Pascal Rucci, SYNAPS 35, acrylique sur toile, 80 x 80 cm.

 

Rucci SYNAPS 37 cm100 100

Pascal Rucci, SYNAPS 37, acrylique sur toile, 100 x 100 cm.

IMG_1490 (3)

Jean-Yves Staffe zone 011, acrylique sur papier, 21 x 30 cm.

A Staffe 'Territoires 004' - huile sur toile - 80 x 100 cm

Jean-Yves Staffe territoire 004 huile sur toile, 80 x 100 cm.

Jean-Yves Staffe - installation 'Hommage aux Hopis 04' (élément en verre de 45 x 10 x 7 cm)

 

Et des pièces créées par Jean-Yves Staffe en verre ultra pur, transparent, utilisé en biotechnologie et en optique.