Galerie d'art des collines

18 septembre 2022

Vernissage de l’exposition « Cécile Miguel, l’éternelle insoumise »: MERCI.

 

Vernissage de l’exposition « Cécile Miguel, l’éternelle insoumise ».

Tout d’abord, des mercis.

A Cécile Miguel, qui aurait 101 ans, à ses grands yeux vivants ; le regardeur les trouvera tantôt ouverts au présent d’une lucidité singulière par rapport à ce que font les gens de leur vie, tantôt semblant figés par la peur, l’anxiété, l’angoisse, par rapport à son ressenti, ses élans, mais aussi la fin inéluctable.

Merci à Philippe Piérard, son neveu.

Merci à Yves Namur, le fils que Cécile n’a pas eu, à sa confiance qui a conduit à la préparation puis à la mise en place de cette expo « Cécile Miguel, l’éternelle insoumise »

Merci à Béatrice Libert, artiste plasticienne, poète qui nous a plus qu’accompagné.

A l’image de Cécile, dont la création était le moteur, il semble que nous ayons démontré qu’à nos yeux (nos grands yeux) le travail créatif  semble fondamental pour éviter de sombrer dans l’ennui et la solitude, les tueurs au quotidien.

Philippe, le neveu qui a consacré sa vie à la pneumologie, a fermé le livre de la médecine pour en ouvrir un autre fait de séjour fréquent en Corse, l’ile de beauté.

Béatrice dessine, peint, écrit des poèmes.

Yves, médecin généraliste, n’a de cesse de se positionner en poète ; actuellement il est plus souvent à Bruxelles dans son bureau de secrétaire perpétuel de l’académie de langue et de littérature françaises de Belgique que dans son cabinet de consultation dans la région de Charleroi.

La créativité entretient le sens de la vie, voire donne du sens à la vie ; elle est le point de rencontre entre les instincts primaires, les intuitions inconscientes, refoulées ou réprimées, qui émergent et ne demandent qu’à être élaborés par une pratique adéquate qui conduit à un langage singulier. La poésie, la musique, la gravure, la sculpture… le football, le cyclisme, mais aussi l’aménagement agréable et renouvelé de sa demeure, le jardinage… tout sauf la passivité, l’attente. A moins que ce ne soit pas une passivité pour la passivité, mais une passivité active, type méditation, générant un espace de rencontre entre l’esprit et la dimension corporelle, entre le psychologique, ses attentes et demandes en tant que satisfaction d’instincts et de besoins, et le corps instrument de mémorisation et d’expression.

Merci aux nombreux visiteurs belges et français qui nous font confiance depuis bientôt 10 années.

e820220911_140851 (2)

e120220911_141313 (2)

e420220911_141343 (2)

Posté par josehubert à 16:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 août 2022

Cécile MIGUEL, proche de Dubuffet, de l'art brut à ses débuts et éternelle insoumise. VERNISSAGE le 17 septembre.

 

Cécile Miguel
l'éternelle insoumise
proche de Prévert, Dubuffet, de l'Art brut
ayant exposé avec Picasso et Miró
amie de Françoise Gilot
vernissage le samedi 17 septembre 2022 de 17 à 20 h.
présentation à 18 h.
 
Yves Namur
secrétaire perpétuel de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique
17/09/2022– 23/10/2022
Ouvert samedi et dimanche de 14 h. à 17 h., (sauf le samedi 24/09 de 13 h à 15 h 30) ainsi que sur RDV
GALERIE des COLLINES
79 rue du Moulin – 5680 Vaucelles (Doische, Givet)
Avec le soutien de l’ASBL La Joncquière

e820220911_140851 (2)

e420220911_141343 (2)

20220911_141313

Cécile Miguel, l’éternelle insoumise, depuis ses débuts dans l’entourage de Picasso et sa vie, dans la région de Charleroi, baignée dans son univers pictural singulier et la poésie.

L’artiste est née à Gilly en 1921 et a vécu dans le sud de la France de 1947 à 1964.

Elle a fréquenté Prévert, Dubuffet, Picasso et Miró, a exposé avec ces deux artistes à Lucerne en 1949.

Elle était amie avec Françoise Gilot - la femme de Picasso à l’époque – qui a réalisé son portrait à plusieurs reprises. 

En 1964, elle est  rentrée en Belgique et, artiste insoumise, elle a décidé de délaisser le monde de l’art tout en continuant son œuvre picturale.

Elle meurt à Auvelais en 2001.

Après la rétrospective au Musée Marthe Donas de Ittre fin 2019, début 2020 , certaines de ses œuvres dont une quinzaine de la série Monsieur et Madame seront exceptionnellement exposées à la Galerie des Collines de Vaucelles.

Cliquer sur :

 AC_cile_Miguel_Affiche_26_08

ACarton_simple_C_cile_Miguel_26_08

SOIREE FESTIVE après le VERNISSAGE « CECILE MIGUEL », GALERIE DES COLLINES, le 17 SEPTEMBRE.

Vers 20 heures, le repassage traditionnel se fera dans le cadre typique hors du temps du Médiéval, sur la place du magnifique village de Hierges, au pied du château du 16 -ème siècle. Jean Michel nous fait un cadeau : le resto sera privatisé pour les visiteurs de la  galerie. Alain, notre guitariste chanteur sera présent, de même que Pierre C. à la guitare… j’attends d’autres réponses.

Un menu est proposé à 25 euros au lieu de 34 euros… il ne sera donc pas possible de manger à la carte. Au choix, 

ENTREE :        une tranche de jambon d’Ardenne + une tranche de pâté

                 ou : flamiche

                 ou : tomate mozzarella

                 ou : fleur de saumon

PLAT :              daube

                 ou : joue de porc

DESSERT:        tarte

                  ou : mousse au chocolat

Réservation au plus vite avec vos choix : hubertjose2004@yahoo.fr ou 0032496952413.

20220818_084606 (3)

Gouache sur papier, 27 x 32 cm.

20220617_190155 (3)

Dessin sur carton, 59 x 50 cm.

k20220617_185508 (2)

Dessin à l’encre de chine sur papier, 27 x 20 cm.

20220417_115032 (3)

Série « Monsieur, Madame », le démon pluriel, 1971, huile et collage sur aggloméré, 61 x 81 cm.

e2420220911_140917 (2)

e820220911_140851 (2)

1Miguel 1987 © (44)

Posté par josehubert à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2022

DESS(E)IN jusqu'au 15 août sur RDV 00 32 496 952 413, hubertjose2004@yahoo.fr. En septembre Cécile Miguel proche de Picasso.

Bonjour à tous,
L’artiste Marcello Virdis a détourné une œuvre de Delacroix exposée au Louvre : la mort de Sardanapale, 3,90 x 4,90 m.
Au départ, c’était pour commémorer la destruction des tours jumelles à New York ( c’est encore partiellement visible sur le tableau). Puis un minuscule virus a envahi notre monde obligeant à un repli sur soi, alors l’artiste a modifié son projet pour le faire coller à une autre réalité quotidienne : le confinement qui est l’appellation de cette œuvre réalisée au fusain sur papier épais, marouflé sur panneau, 2,50 x 3,19 m.
Si l’envie vous prend, vous pouvez noter tous les détails différents par rapport à l’œuvre originale.
A voir à la galerie les samedis et dimanches de 14 à 17 h. jusqu’au 23 juillet puis jusqu’au 15 août sur RDV. Prévenir

Delacroix_-_La_Mort_de_Sardanapale_(1828)

n20220626_113307 (2)

Posté par josehubert à 00:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2022

Dès le 2 juillet (vernissage) DESS(E)IN... et le 17 septembre Cécile MIGUEL qui a exposé avec Picasso et Miro en son temps.

 

Ce vendredi 8 juillet, à la télévision sur Boukè : l'exposition actuelle de la Galerie des Collines.

L'expo, vu la demande et son intérêt, sera prolongée jusquau 15 août MAIS UNIQUEMENTsur RDV :

0496 952 413.

Dessiner c’est désigner.

Dessiner c’est nourrir un dessein.

Le dessin, un langage universel commun à toutes les disciplines.

26 ARTISTES MOTIVES

70 OEUVRES (diversité, éclectisme autour de l’attrait pour le dessin)

 

José HUBERT et Brigitte DEBAY ont le plaisir de vous inviter au vernissage - cocktail de l’exposition : 

« Dess(e)in»

Académie des Beaux-Arts de Châtelet

Atelier de dessin

le samedi le 02 juillet 2022 de 17  à 20 h. présentation à 18 h.

02/07/2022– 23/07/2022

Ouvert les samedis et dimanches de 14 h. à 17 h., ainsi que sur rendez-vous : 

GALERIE des COLLINES

P1180370 (7)

79 rue du Moulin – 5680 Vaucelles (Doische, Givet)

00 32 496 952 413    hubertjose2004@yahoo.fr  http://www.galeriedescollineshubert.com

Avec le soutien de l’ASBL La Joncquière

Dès le samedi 02 juillet (vernissage de 17 à 20 h.),  la Galerie des Collines de Vaucelles  http://www.galeriedescollineshubert.com, présente  une sélection de dessins des élèves de l’atelier de dessin de l’Académie des Beaux-Arts de Châtelet qu’anime Brigitte Debay.

De la diversité, de l’éclectisme autour de l’attrait pour le dessin : pour chaque protagoniste, des intentions singulières, un dessein créatif personnalisé.

De la technique : utilisation adaptée de la mine de plomb, encre de chine, fusain, pastel, aquarelle, gouache, acrylique…

Des expressions graphiques multiformes sur le chemin qui conduit, pour certains, à la gravure et à la peinture.

Se pencher sur des créations dessinées, c’est faire honneur à la singularité, la diversité, l'éclectisme à travers un acte d'expression de base élargissant les mouvements spontanés des membres pour découvrir l’environnement : le dessin exprime un constat, un sentiment, une rencontre, une intention, un désir, un dessein... d'existence singulière.

Découvrir cette exposition de l’atelier de dessin de l’Académie des Beaux-Arts de Châtelet, c’est aussi accepté d’être confronté à un miroir, à des projections personnelles.

Une œuvre majeure (détournement du tableau de Delacroix "La mort de Sardanapale") de Marcello Virdis (2020) réalisée au fusain sur papier canson, marouflé dans un deuxième temps sur panneau  dont l’ensemble de 2 m 50 x 3 m 19 impressionne par son équilibre, sa lumière, son foisonnement de détails, ne pourra laisser insensible à divers vécus singuliers constatés pendant le confinement… n’est-il pas utile d’en tirer un enseignement majeur sur ce qui persistera à être considéré comme essentiel dans l’avenir pour les uns et les autres ?

a20220622_111914 (3)

 

n20220626_113307 (2)

 

n20220626_113513 (3)

 

n20220626_113604 (2)

 

n20220626_113627 (2)

k20220610_155509 (2)

k20220610_155629 (3)

k20220610_155659 (2)

k20220610_155744 (2)

k20220610_173734 (2)

20220702_151027 (2)

20220702_151153 (2)

20220702_151212 (2)

20220702_151623 (2)

20220703_082611

aEXPOSITION_Aca_Ch_telet_d_finitif

Posté par josehubert à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2022

L'ATTRAIT DU DESSIN, vernissage le samedi 02 juillet

Les travaux dans la rue de la Galerie des Collines sont terminés.
Nos activités artistiques reprennent :
Vernissage le samedi 02 juillet de l’exposition :
DESS(E)INS... L’ATTRAIT du DESSIN. Atelier dessin de l’Académie des Beaux-Arts de Châtelet.
Le samedi 17 septembre
"Cécile Miguel, l'éternelle insoumise", amie de Françoise Gilot, la femme de Picasso qui a réalisé son portrait à plusieurs reprises.
dessins, collages, peintures

 

 

20220619_173659 (2)

Posté par josehubert à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 avril 2022

Cécile Miguel en septembre.

Bonjour.

Vu les travaux dans la rue du Moulin, la Galerie est momentanément fermée pour les expos. Elle est ouverte sur RDV (00 32 496952413) pour des demandes spécifiques. Nous préparons les prochaines expos dont celle de Cécile Miguel en septembre. Elle a côtoyé Picasso et son épouse Françoise Gilot et a été exposée avec lui et Miro en son temps à Lucerne. Une artiste oubliée que des proches font redécouvrir dans une exposition exceptionnelle d’œuvres de la période "Monsieur-Madame". Photos© issues de la brochure de présentation : "Cécile Miguel, une vie oubliée".

20220417_123109 (2)

Cécile Miguel 7-262431

Miguel 1987 © (44)

 

Photo© 1987. 

Miguel peinture 60x95

20220417_123109 (2)

20220417_123215 (2)

Posté par josehubert à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2022

HOMMAGE A Marc HUBERT, ce 25 mars 2022.

HOMMAGE A Marc HUBERT, ce 25 mars 2022.
Un grand merci aux amis et connaissances qui sont venus découvrir un aspect peu connu de l’œuvre de Marc : les toiles, grand format, créées tout en mouvement lors de « Live painting » pendant les concerts du groupe Sokkyou en 2011 et 2012.
Le vécu de H. M. : « Quelle merveilleuse époque, que de belles réalisations !
Marc a été un propulseur de nos inspirations... la création était au centre de toutes ses pensées et rejaillissait sur nous tous, autour de lui : sur moi bien sûr, mais aussi sur Alice (de Sokkyou), sur Jacques, Savinien, etc. avec qui nous avons créé un collectif (Confessionnal week end slap).
La peinture...mais, en effet, aussi la musique, la performance, et puis, la poésie, plein de poésies !
Merci pour ces souvenirs précieux ! »
L’exposition sera visible pendant un mois sur rendez-vous 0496 952 413.
Depuis ce 25 mars, les 347 et 349 rue Brigade Piron à Montignies-sur-Sambre sont devenus les numéros de l’Espace MH 75, Espace d’expression et d’exposition Marc Hubert ouvert à toutes demandes fondées.

Marc Aline Tarttaglia 277222364_10227819957587003_5161505405517312695_n

 

Photo Pierre Kahn ©
Il y a trois ans un piéton lucide, courageux et persévérant, qui voyageait entre deux rives, de jour… et aussi de nuit, est passé de l’autre côté, « de celui des ondes » auxquelles tout un chacun peut rester connecté en toute liberté.
De son corps léger et affaibli qui était devenu trop lourd à porter, à supporter, lui, tout en ondes et ondulations comme il savait le représenter, s’est envolé, espérant que le virus arrêterait un jour de ronger les humains et de les décapiter de leurs cultures singulières.
Le piéton de Marc Hubert, un être fragile, fragilisé, un cherchant, espérant, sans être dupe, à un autre monde, celui de « l’être » grandi par des liens humains en lieu et place à celui de « l’avoir » destructeur, au présent, du passé, faisant vivre anticipativement le futur, la peur au ventre.
« Le capitalisme est un virus.
Il a cette capacité à s’introduire dans un corps et à le contaminer jusqu’à ce que ce corps disparaisse. C’est ce que le capitalisme a fait avec la terre depuis l’époque moderne ».
Pierre Lemaître, prix Goncourt.
« Je crois qu'on peut changer le monde;
du moins, en tout cas, je crois qu'on doit s'obliger à le croire.
Leila Slimani, prix Goncourt.
Le capitalisme tue les cultures (œuvre de Marc HUBERT, Musée des Beaux-Arts de Charleroi). Le piéton tient en mains sa partie culture dont il a été décapité. C'est déjà le cas dans la vie quotidienne et cela s'accentue en période de crise. Churchill doit se débattre dans sa tombe, lui qui disait que le sens de la guerre 40-45 c'était de maintenir vivante notre culture par rapport à celle que voulait imposer l'envahisseur de l'époque.

20220324_082501 (2)

20220324_082746 (2)

20220324_083209 (2)

Posté par josehubert à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2022

Hommage à Marc HUBERT ce 25 mars à Montignies-sur-Sambre

Ce samedi 26 mars la galerie des collines sera fermée.

Ouverture dimanche de 14 à 17 h.

Hommage à Marc HUBERT ce 25 mars à Montignies-sur-Sambre

 

20220308_101234 (2)

Posté par josehubert à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2022

La télévision et son regard sur l'expo : "Des dieux au Dieu"

REPORTAGE TV sur Boukè (canal C).
Christianisme, judaïsme et l'islam : La galerie des Collines, à Vaucelles, dans la commune de Doische, propose une exposition sur ces trois religions monothéistes. Dans cette exposition, des artistes ont apporté leur vision des cultes.
Cliquer sur le lien :

 

Posté par josehubert à 09:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2022

A partir du 19 février 2022 EXPOSITION DES DIEUX AU DIEU

EXPOSITION
DES DIEUX AU DIEU
pour un questionnement ouvert
Collaboration avec le Musée du Malgré-Tout pour le prêt des panneaux didactiques
et…
des sculptures, peintures, gravures exposées
Marie-Cécile Clause, Daniel Fauville, Marc Hubert, François Huon, Jacques Jauniaux, Sébastien Laurent,
Gustave Marchoul, Léon Wuidar...
qui remuent les tabous et idées préconçues
A partir du samedi 19 février ( vernissage) jusqu’au 20 mars
les samedis et dimanches de 14 à 17 h et sur RDV dès le 07/03,
ASBL La Joncqière hubertjose2004@yahoo.fr

20220207_123115 (2)

20220203_165409 (2)

20220207_113924 (2)

20220203_170205 (2)

 
Grâce à 16 panneaux pédagogiques présentés par le Musée du Malgré-Tout, l’exposition "Des dieux au Dieu" retrace l'histoire de l'émergence des trois grands monothéismes actuels, le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam, en les remettant dans leur contexte historique mais également archéologique. 

Bien évidemment les artistes ne sont pas oubliés ; leur rapport à la vie est toujours susceptible de nous éclairer, voire de nous réveiller, raison pour laquelle certains ont investi notre lieu d’expression, de rencontre et d’échange, notamment, jusqu'à présent, Marie-Cécile Clause, Daniel Fauville, Marc Hubert, François Huon, Jacques Jauniaux, Sébastien Laurent, Gustave Marchoul, Léon Wuidar.

N.B. Présentation à partir du texte réalisé lors de l’exposition au Musée du Malgré-Tout de Treignes de mai à novembre 2019.

Un livre de 152 pages abondamment illustré, Editions du CEDARC 2019, sera disponible au prix de 15 € ( il peut être réservé au plus vite).

 
Image au centre de l'affiche tirée de la couverture du catalogue et de l’affiche de l’exposition créée
au Musée du Malgré-tout à Treignes, Marie Gillard.

20220129_153606 (2)

e20220128_111528 (3)


20220124_112921 (2)

20220124_112702 (2)

20220124_112800 (2)

 

Un livre de 152 pages à vendre au bénéfice du Musée du Malgré-Tout, 15 €.

20220118_143956 (2)

 

Livre de 152 pages richement documenté

20220118_155834 (2)

Posté par josehubert à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]